Notre histoire



Une exploitation familiale transmise de génération en génération.

Au XIXe siècle, sous le régime napoléonien, à l’époque de la campagne d’Italie, Jean-Antoine Falcon, un des aïeuls de la famille Gasquet né en 1772, travaille comme trésorier pour le gouvernement. 

Nommé à Saint-Tropez, il épouse Marie-Madeleine Cauvin, héritière d'une vieille famille locale qui lui apporte en dot des terrains en Pampelonne, où il fait construire une "villa". Son fils aîné Adrien fait aménager sous le Second empire le château de Pampelonne dans son état actuel. A sa mort en 1869, il lègue le domaine à sa femme Amance de Gasquet.

A cette époque, il n’y a pas de culture. Puis, en 1920, après la Première Guerre mondiale, la famille Gasquet décide de planter de la vigne sur deux hectares qui se développent au fil du temps pour atteindre aujourd’hui une surface de 50 hectares.




Marie Pascaud - oenologue et membre de la famille de Gasquet-Pascaud
La famille de Gasquet-Pascaud en 1955

Forte de son diplôme d’œnologie et de ses nombreuses expériences dans la vinification du vin, que ce soit avec son père à Pampelonne ou à l’étranger (Chili, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Australie), Marie Pascaud reprend en 2014 l’exploitation familiale. 

Petite fille de Christian Pascaud et Geneviève de Gasquet, Marie Pascaud perpétue aujourd’hui la tradition.